Respectivement Directeur Engineering France Airbus CyberSecurity et CEO d’Oxibox, Eric Chambareau et François Esnol-Feugeas nous dévoilent les contours de leur collaboration. Une belle illustration des opportunités offertes par un territoire qui a su faire de l’innovation et de la cybersécurité un des moteurs de son développement… pour le plus grand profit des entreprises qu’il accueille sur son sol ! 

François Esnol-Feugeas, CEO d’Oxibox & Eric Chambareau, Directeur Engineering France Airbus CyberSecurity

 

Pourriez-vous nous présenter brièvement Oxibox et Airbus CyberSecurity ?

Eric Chambareau : Filiale d’Airbus Defence and Space, Airbus CyberSecurity a pour mission de protéger les infrastructures critiques, les gouvernements, les armées et les opérateurs d’importance vitale contre les cybermenaces. Lancée en 2012, elle s’est rapidement imposée comme l’un des principaux acteurs de la cybersécurité en Europe et rassemble dans ses bureaux en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Espagne quelque 900 collaborateurs.

François Esnol-Feugeas : C’est en partant du constat que les traditionnelles solutions de sauvegarde et de protection des données ne suffisaient plus à répondre aux menaces des cyberattaques qu’Oxibox a été créé en 2014. Notre objectif : garantir la résilience de toutes les structures, quelle que soit leur taille ou leurs moyens.  Indispensable pour répondre aux nouveaux défis et à la multiplication d’attaques de plus en plus sophistiquées et aux conséquences toujours plus lourdes. Aujourd’hui, Oxibox accompagne un peu plus de 1 000 entreprises, dont environ 80% de TPE/ PME.

 

Comment s’est noué votre relation ?

E.C : C’est dans le cadre du projet Cyber Range que nous avons débuté notre collaboration. Véritable plateforme d’intégration et de simulation, la Cyber Range permet de modéliser un système d’information virtuel - en lien direct avec l’activité de nos clients - afin de créer des exercices sur mesure leur permettant de renforcer leurs process et les cyber compétences de leurs collaborateurs. Dans ce but, nous avons initié des partenariats avec des acteurs susceptibles de nous faire profiter de leurs savoirs et savoir-faire sur certains aspects très spécifiques. Qu’on parle de cyber résilience, de Plan de reprise ou de continuité d’activité (PRA/PCA), Oxibox s’est rapidement imposé comme le partenaire idoine.

F. E-F : Je l’ai toujours dit, être implanté à Saint-Quentin en Yvelines, c’est être au cœur de l’innovation. Ici, nous avons la chance d’être au contact des acteurs - institutionnel comme privés - qui comptent dans le domaine de la cybersécurité. Le territoire a développé un écosystème performant qui permet à tous les acteurs du secteur d’échanger et de se rencontrer pour imaginer de nouvelles synergies qui contribuent à favoriser leur développement mais également à consolider et enrichir l’écosystème en place.

E.C : L’occasion de mettre en avant le rôle de Guillaume Séraphine, chargé de projet innovation pour SQY, qui anime le réseau des acteurs de la cybersécurité sur le territoire et qui, au sein de la collectivité, contribue à faire vivre et enrichir la chaine de valeur du secteur. C’est d’ailleurs grâce à l’action du territoire que nous avons été mis en contact avec Oxibox.

 

Le rôle du territoire dans le développement de l’écosystème cyber sécurité est donc crucial ?

F. E-F : C’est un véritable plus pour les startups présentes à Saint-Quentin-en-Yvelines qui peuvent bénéficier, grâce au concours de la collectivité, d’une vision véritablement 360° qui contribue à révéler les potentielles complémentarités et à renforcer le dynamisme de l’écosystème sur le territoire.  

E.C : La présence de nombreuses grandes entreprises qui ont leur siège social à Saint-Quentin-en-Yvelines contribuent incontestablement à son dynamisme. Si être au plus près des organes de décision est un atout incontestable, je n’oublie pas également que SQY est non seulement un bassin d’emplois mais aussi un véritable bassin de population. On ne va pas qu’au travail à Saint-Quentin-en-Yvelines, on y habite. Une dimension humaine qui contribue à faire du territoire un lieu unique… et pas seulement dans le secteur de la cyber sécurité !

F. E-F : Si SQY est incontestablement une terre d’innovation, le fait de pouvoir travailler et élever ses enfants dans un cadre de vie privilégié est une indéniable force. Après les avoir déposés à l’école, nous avons ainsi de nombreux collaborateurs qui rejoignent, en vélo ou à pied, nos locaux en seulement quelques minutes. Un véritable luxe lorsqu’on habite près de Paris. 

 

Un dernier mot ?

F. E-F : Il faut poursuivre le travail entrepris et imaginer de nouveaux points de convergence pour les professionnels secteur afin de multiplier les collaborations et les amener, encore plus qu’aujourd’hui, à collaborer davantage.

E.C : Infrastructures, tissu économique, offres immobilières… rien ne manque à Saint-Quentin-en-Yvelines pour renforcer sa position dans le domaine de la cybersécurité. Il faut poursuivre le travail entrepris en identifiant les éventuels trous dans la raquette pour continuer de renforcer la chaine de valeur. L’ouverture dans quelques semaines de l’école 2600, la création d’un accélérateur dans le prolongement de l’incubateur SQY Cub… sont autant de manifestations de l’ambition du territoire dans ce domaine et de sa volonté de faire de Saint-Quentin-en-Yvelines un acteur majeur du secteur à l’échelle internationale.

Cybersécurité : « Saint-Quentin-en-Yvelines révèle les complémentarités et favorise les synergies ! »

LE BLOG DES EXPERTS

Vous êtes une entreprise

Nos solutions dans votre recherche d'un nouveau site d'implantation.

Parcs d'Activités et locaux